Comment devenir autonome en eau

Classé dans : Autonomie | 0

Après avoir abordé le sujet de l’autarcie et pourquoi c’est important nous nous intéressons aujourd’hui à l’autonomie en eau.

L’eau est beaucoup plus essentielle à la survie que la nourriture. Selon la règle de trois vous pouvez survivre 3 semaines sans manger mais que 3 jours sans boire. Il vaut donc mieux préparer votre autonomie en eau dès aujourd’hui afin de ne jamais avoir des problèmes d’eau si une coupure prolongée devrait surgir. Dans cette article nous verrons comment devenir autonome en eau.

Pourquoi envisager de devenir autonome en eau ?

L’eau n’est pas une ressource illimitée et une pénurie d’eau est malheureusement envisageable. En tant que survivaliste vous avez peut-être déjà anticipé cette éventualité en vous constituant des stocks de d’eau mais si vous deveniez carrément autonome en eau ? Plutôt que d’en acheter vous verriez votre propre eau couler de votre robinet… Nous verrons dans quelques instants différents moyens pour parvenir à cela.

Alors,

Comment devenir autonome en eau ? 

Avoir un puit

Evidemment le meilleure solution serait d’avoir un puit offrant une eau potable et de qualité. Malheureusement, tout le monde n’a pas la chance d’avoir cette possibilité. Toutefois, avant d’écarter cette hypothèse assurez-vous de ne pas avoir de l’eau qui coule en dessous de vos pieds. Regardez par exemple si votre voisin n’a pas installé un puit, ou un taux d’humidité anormal dans votre maison ou cave. Parfois la malchance d’avoir de l’humidité peut être bon signe tout compte fait. Sinon, pour en avoir le coeur net demandez une expertise en contactant des professionnels et demandez par la même occasion différents devis afin pour la construction du puit si l’expertise s’avère être positive.

Vérifiez également si votre eau est potable car si ce n’est pas le cas il vous faudra une installation individuelle de purification.

 

Récupérer de l’eau de pluie

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un puit ce n’est pas très grave vous avez toujours la possibilité de récupérer l’eau de pluie. Cela vous demandera en revanche parfois une installation plus conséquente. Concrètement cela se présente ?
1- Vous achetez ou fabriquez vous-même une cuve de récupération d’eau de pluie

2- Vous reliez cette cuve à votre installation de purification d’eau

3- Vous reliez enfin votre installation de purification d’eau à votre réseau d’eau courante et la boucle est bouclée

Comment purifier mon eau ?

Une fois que vous avez choisi votre moyen d’avoir de l’eau en toute autonomie et va vous falloir choisir le moyen de la rendre potable. Différents moyens existent pour cela, nous tenterons de vous donner une idée des moyens existants.

Osmose inverse

Le filtre par osmose inverse est également très apprécié. Il est apprécié par la diminution de la dureté de l’eau mais aussi pour la suppression de différents polluants tels que les pesticides et autres nitrates ainsi que le chlore.

Microfiltration

Très peu utilisée car causant un très faible débit dû à la filtration très fine la microfiltration présente tout de même un grand avantage: une filtration très poussée. En effet ce filtre filtrant en dessous de 1 µm il élimine énormément de polluants et bactéries.

Purification UV

La purification par rayons UV permet une désinfection de l’eau en neutralisant ou détruisant différents types de bactéries. Il est en revanche difficile d’évaluer le bon fonctionnement d’une installation de purification par rayons ultra violet.

Filtre à charbon actif

Le filtre à charbon actif est l’un des moyens les plus répandus. Il élimine un grand nombre de matières organiques présentes dans votre eau grâce à son fort pouvoir d’absorption. Il est ainsi capable de filtrer un grand nombre de composés tels que des pesticides, chlore ou le plomb par exemple.

La liste ci-dessous n’a pour but que de vous donner une idée des possibilités qui s’offrent à vous. Elle ne remplace aucunement un conseil auprès d’un professionnel. L’eau de pluie peut contenir des bactéries ou virus qui peuvent ne pas être filtrés par le type de solutions présentées. C’est le cas par exemple des traces d’excréments sur votre toit. Nous vous conseillons vivement de consulter un professionnel avant de faire un choix sur l’une des possibilités de filtration de l’eau et de vérifier qu’elle vous correspond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.